En France, 17% des salariés travaillent à distance de leur employeur1. Sans compter l’organisation que cela nécessite en termes pratiques de mises au normes, le management à distance appelle à de nouveaux modes de fonctionnement.

Les managers de ces équipes, contraints par leurs délais n’ont pas toujours le temps de se former à ces nouveaux modes de management.

En outre, seulement 18% des équipes qui fonctionnent à distance atteignent leurs objectifs de performance1.

Au banc des accusés, plusieurs facteurs :

  1. Une mauvaise communication
  2. Des incompréhensions non identifiées comme telles
  3. Un manque de synchronisation des représentations et de l’action

L’écrit, qui est le mode de communication principal des équipes à distance est un vecteur d’incompréhensions : un style, un ton, voire même un mot peut être interprété à l’inverse de l’intention initiale.

La barrière de la langue s’ajoute aux difficultés des uns et des autres de se comprendre même en partageant le même langage. Et aux spécificités de langage s’ajoutent les différences culturelles qui font d’un « oui » oral un contrat pour certains alors que pour d’autres une décision n’est actée que dès lors qu’elle est officiellement tamponnée.

>>> Découvrir notre article sur les clés du multiculturel 

Quelles conséquences sur les résultats de l’équipe ?

Ces incompréhensions et dissensions ont un impact direct sur l’action. Elles ralentissent voire biaisent la prise de décision. Une bonne prise de décision collective requiert une même compréhension du sujet et de ses enjeux.

De plus, on constate que les individus d’une équipe dispersée peuvent prendre un positionnement face à une décision collective différemment que s’ils avaient été seuls face à cette décision.

Les jeux d’acteurs et les différences de représentation interfèrent dans cette prise de décision et la retardent ou la rendent moins opérationnelle.

>>> En savoir plus sur la prise de décision selon différents profils culturels

Aux grands maux, les grands remèdes…

Les ajustements nécessaires en valent la peine. Car pour les équipes dispersées qui fonctionnent, le résultat est bluffant. Et la liste des avantages de ce mode d’organisation n’est pas menue :

  • Meilleure conciliation vie privée/vie professionnelle
  • Économies budgétaires
  • Économies de déplacements
  • Possibilités d’avoir accès à une communauté d’experts à l’international « en un clic »
  • Plus grande autonomie et appropriation de son activité
  • Valorisation des collaborateurs

Et vous ? Quels sont vos secrets pour une collaboration à distance réussie ?

Olga Gilbert

Responsable commerciale et communication

Inscription à notre newsletter

Recevez notre actualité en direct.

Merci pour votre inscription

Pin It on Pinterest