Je ne sais pas ce qu’il en est pour vous. Mais j’ai parfois l’impression d’être ballotée comme une bouteille à la mer au gré des vagues. Le temps passe, les échéances dictent les priorités et finalement, on agit, on fait, sans prendre le temps de s’arrêter pour regarder.

Je suis tombée sur une publicité où un chronomètre s’est déclenché au dessus d’un texte : « prenez quelques secondes pour ne rien faire« . Au bout de 15 secondes, j’étais recentrée. Ma respiration s’est ralentie. Mes idées étaient claires.

À la lecture de cet article, je vous propose de prendre une bonne respiration pour vous poser quelques questions, et qui sait, voir d’un autre regard, l’année qui s’est écoulée.

  1. Ai-je commencé l’année avec des objectifs ? Si oui, les ai-je atteint ? Si je n’avais pas particulièrement d’objectif, quels étaient ceux qui inconsciemment m’ont animé(e) ?
  2. Quels sont les petits pas que j’ai réalisés ? Les projets que j’ai fait avancer ? Les idées qui ont cheminé ?
  3. Quelles personnes nouvelles j’ai rencontrées ? Qu’ont-elles changé pour moi dans mon travail, ma vision des choses ?
  4. Quels nouveaux rêves ont vu le jour ?
  5. De quoi puis-je être fier(e) ?
  6. Ai-je eu un impact positif sur une personne ou un projet ?
  7. Qu’est-ce qui m’a fait vibrer, a touché à de fortes émotions ?
  8. Quel serait l’animal qui représenterait le mieux mon année ?
  9. De quoi ai-je besoin, là, maintenant, tout de suite ?
  10. Sans quoi demain ne sera-t’il pas envisageable ?

 

J’ai à coeur la philosophie des petits pas. Que représente une seule année au regard de toute une vie ? Et pourtant, nombreuses sont les choses qui s’y passent. Si nous prenons le temps de leur donner de la valeur et de les reconnaître, elles s’inscrivent plus fortement en nous comme un socle enrichi pour continuer à avancer.

 

Si vous souhaitez partager en commentaire la réponse à l’une de ces questions, j’en serais ravie ! Bonne introspection !

Animatrice certifiée en Codéveloppement Professionnel, j'anime des groupes en présentiel et à distance depuis maintenant 3 ans. J'ai rejoint ViTi qui a développé la première plateforme de codéveloppement à distance, convaincue que la méthode peut s'adapter aux enjeux actuels de la dispersion géographique de nos entreprises. Et même qu'elle contribue à répondre aux défis que posent les nouveaux modes de travail à l'ère du digital.

Comments (1)

  1. Théodore Gilbert

    Répondre

    Très intéressant, j’ai vraiment pris le temps de le faire et j’en ai oublié que c’était un article.
    Sans quoi demain ne sera t’il pas envisageable?

    Un but, un projet motivant à court ou long terme.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *