Le mot « codéveloppement » n’est pas inconnu à la plupart des personnes qui travaillent dans le développement des compétences (RH, responsables formation, etc.). Pour autant, il n’est pas toujours relié à une réelle expérience. Soit parce que la personne l’a expérimenté mais n’en a vécu qu’une expérience « dérivée », soit parce que la personne sans l’avoir vécu pense en avoir compris les contours. Or pour goûter au codev, il faut le vivre, tout comme on ne note pas un restaurant à partir de son seul menu. 

Aussi cet article permet de rappeler les fondamentaux du codev, mais aussi qu’il réserve des surprises à ceux qui le connaissent déjà. En bref et pour le dire simplement, le codev en a bien plus sous le capot qu’il n’y parait ! 

Ce qu'on peut s'attendre à y trouver

Les bonus (cadeaux non-soupçonnés)

… et pour goûter à ces bénéfices cachés, l’expérimentation est nécessaire, bien entendu mais pas uniquement … Pour intégrer ces nouvelles compétences et adopter une posture ancrée dans ces compétences, le temps doit faire son oeuvre. Et c’est la raison pour laquelle les parcours de codéveloppement durent dans le temps. Plusieurs séances, plusieurs sujets, et des invariants (le groupe, la méthode). 

Animatrice certifiée en Codéveloppement Professionnel, et passionnée par les enjeux d'intelligence collective à distance, Olga anime et forme aux nouveaux usages d'animation à distance.

Comments (1)

  1. Domnine BOUISSOU

    Répondre

    Merci Olga. Ton article m’aide à reprendre de la hauteur par rapport à ce beau process que j’anime très régulièrement.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.