Le Groupe de Codéveloppement Professionnel est une méthode élaborée dans les années 1990 par deux Québecois aux noms chantant de « Payette et Champagne ».

La méthode permet à des facilitateurs formés d’animer des groupes de pairs, c’est à dire de personnes partageant un même métier ou des mêmes préoccupations et n’ayant pas de lien hiérarchique entre elles*.

Une séance se déroule en moyenne sur deux heures et permet d’aborder une situation professionnelle vécue par l’un des participants.

L’objectif pour chacun des participants est de développer sa pratique professionnelle par le partage entre pairs d’expériences réelles et un travail collectif sur des situations vécues.

*Les groupes sont constitués de 6 à 8 personnes en moyenne. 

Le saviez-vous ? 

ViTi a développé en 2015 la 1ère plateforme de codéveloppement en ligne pour faciliter l’animation des Groupes de Codéveloppement à distance 

Les fondateurs de la méthode évoquent les bénéfices du « codev » en disant que cela permet de « se former quand on n’a pas le temps« . En effet, chaque participant arrive en séance avec à l’esprit une situation professionnelle sur laquelle il souhaite travailler : problématique, préoccupation, projet, …

Le groupe va choisir le sujet de la séance en fonction de l’urgence et de l’importance ainsi que de l’appétence de la personne pressentie à être « cliente ».

Au cours de la séance, le groupe questionne le porteur du sujet appelé « client » et lui permet de prendre de la hauteur sur sa situation, de l’aborder sous un autre angle et de définir son besoin.

On dit qu’il faut passer 80% du temps à définir le problème et 20% du temps à le résoudre. C’est un peu ce qui se passe en codéveloppement. L’étape principale est bien la définition du besoin du client (et sa bonne compréhension par le groupe), qui n’est pas toujours celui qu’il identifie dans un premier temps. 

Le groupe permet cette prise de hauteur qui sécurise et permet d’aborder la situation avec clairvoyance. L’enjeu devient alors pour le client d’identifier là où il peut agir pour faire évoluer sa situation.

Si on parle de méthode d’apprentissage plus que de résolution de problème, c’est bien parce que la méthode permet avant tout d’apprendre sur soi, sur sa pratique et son fonctionnement au travers de cas réels.

La force du « codev » tient donc à cette capacité à aider un membre du groupe mais également à travailler sur sa pratique professionnelle. Le groupe de pairs permet aux participants qui aident le client et qu’on appelle « consultants » de travailler sur les résonnances entre le cas traité et leur actualité. Aussi, chacun repart de la séance avec des apprentissages forts.

D’une séance à l’autre (car le groupe de codev se vit dans la durée !), chacun progresse dans la connaissance de soi, l’écoute, la capacité à aider et à être aidé, la capacité à se questionner et à entrer dans un raisonnement analytique. On y retrouve un cadre bienveillant, d’entraide et de confidentialité, on y créé une communauté de soutien et de pairs.

 

Pour les managers, c’est l’occasion de sortir de « l’isolement » et de partager avec des pairs sur des enjeux de leadership, gestion d’équipe, gestion de projet, management, etc.

Pour des experts métiers, c’est l’occasion d’aborder son rapport à une activité pointue et de confronter ses perceptions à celles de pairs pour contourner les difficultés et progresser.

À vous de compléter la liste ! N’hésitez pas à partager en commentaire votre expérience du Groupe de Codéveloppement Professionnel.

QUELQUES REFERENCES pour aller plus loin : http://4cristol.over-blog.com/2015/02/le-groupe-de-codeveloppement-professionnel-adrien-payette-et-claude-champagne-presses-de-l-universite-du-quebec-1997.html

Ici, le livre original des fondateurs : https://www.amazon.fr/groupe-cod%C3%A9veloppement-professionnel-Adrien-Payette/dp/2760509818 S’il est certes un petit investissement, sa lecture est incontournable pour tous ceux qui souhaitent approfondir le sujet.

Un court manifeste par les fondateurs : http://www.aqcp.org/wp-content/uploads/2018/05/Origine-et-evolution-du-codev.pdf

Vous aussi, vous souhaitez animer des Groupes de Codéveloppement Professionnel ? Rejoignez notre formation de septembre ou contactez nous pour en savoir plus 

Animatrice certifiée en Codéveloppement Professionnel, j'anime des groupes en présentiel et à distance depuis maintenant 3 ans. J'ai rejoint ViTi qui a développé la première plateforme de codéveloppement à distance, convaincue que la méthode peut s'adapter aux enjeux actuels de la dispersion géographique de nos entreprises. Et même qu'elle contribue à répondre aux défis que posent les nouveaux modes de travail à l'ère du digital.

Comments (2)

  1. Sabine Astoux Huguet

    Répondre

    Bravo Olga pour ta présentation à la fois simple et complète des principes et bénéfices de sessions de développement professionnel dans le format si puissant du codev 🙂
    Pour compléter, je mettrais deux points en relief :
    – la notion de pairs (pas de conflit d’intérêt ou de censure potentielle liés à une relation hiérarchique ou d' »affaires ») si importante pour la création d’un climat de confiance et de liberté de parole.
    – la charte de fonctionnement déclinée autour de bienveillance et exigence, qui borde chaque séance pour sécuriser les participants et poser les conditions de la qualité des échanges 🙂

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *